Une carte postale de Claudiane Ruelland

Partagez cette page

Ce projet de carte postale depuis la maison est né de l'envie de prendre des nouvelles des ami(e)s du Carrefour pendant leur confinement (et le nôtre). Notre souhait le plus cher est que cet échange épistolaire soit une occasion de faire surgir le beau, le léger et le drôle. Vous ne retrouverez pas de grandes entrevues de fond ici, mais vous pourriez quand même en apprendre un peu sur ceux et celles qui accompagnent nos printemps chaque année.

Ton personnage dans Où tu vas quand tu dors en marchant…? : Sainte Thérèse d’Avila, du tableau Points de suspension sur le pont Lavigueur.

Lieu de confinement : Rue Dorion à Montréal. J’ai aussi une maison sur la rue Lavigueur à Québec, mais je ne peux m’y rendre présentement.

Partenaire(s) de réclusion : Steve, mon chum, nos deux enfants : Alfred et Louise, et notre chat, Schnitzler.

Une chanson qui te fait danser malgré tout : Poker Face de Lili, oui oui, Lili Gaga, que mon fils écoute en boucle.

Si toute cette situation n’était que théâtre, le spectacle s’intitulerait : Willy Protagoras enfermé dans les toilettes de son 5 et demi (car c’est le seul endroit où il peut avoir la paix 5 secondes).

Un film ou une série que tu regarderais en boucle : La série Homeland. Je capote sur Claire Danes que j’ai réussi à voir dans une petite salle de théâtre à New York. (Je suis zéro à jour côté séries et films.)

Une recommandation de lecture pour faire ta smatte : Chauffer le dehors de Marie-Andrée Gill.

Ce qui te manque du théâtre : Le voyage intérieur qu’il provoque et le plongeon dans l’instant présent, autant comme interprète que comme spectatrice.

Ton coquetel de prédilection pour les 5 à 7 virtuels (on prend note des recettes) : Un Bellini pour me faire croire que je suis en voyage en Italie: Prosecco et un peu de nectar de pêches.

Honnêtement, combien de rouleaux de papier de toilette as-tu à la maison? 6

Ce qui t’apporte du réconfort ou qui met du beau dans ta journée : Faire des siestes collée avec mes enfants.

La première chose que tu feras post-pandémie : Après être allée voir mes parents évidemment, ce sera un voyage. J’ose espérer qu’on ne craindra pas l’ailleurs trop longtemps.

Crédit photo : Stéphane Bourgeois

Pour consulter la carte postale suivante | Pour consulter la carte postale précédente

À lire aussi

Des oeuvres d’Où tu vas quand tu dors en marchant…? trouvent une deuxième vie

Des œuvres d’Où tu vas quand tu dors en marchant…? trouvent une deuxième vie, une icône architecturale à la fois! Le Carrefour international de théâtre joue cet automne au courtier immobilier! En effet, les édifices [...]

Lire la suite

Visitez l’exposition
Où tu vas quand tu dors au Grand Marché…?

L'exposition Où tu vas quand tu dors au Grand Marché...? rassemble plusieurs des œuvres du tableau Jeux d’échelles du scénographe Vano Hotton (Où tu vas quand tu dors en marchant…? 2019 et 2021). Avec la collaboration [...]

Lire la suite

Abonnez-vous à l'infolettre