Une carte postale d’Ariel Charest

Partagez cette page

Ce projet de carte postale depuis la maison est né de l'envie de prendre des nouvelles des ami(e)s du Carrefour pendant leur confinement (et le nôtre). Notre souhait le plus cher est que cet échange épistolaire soit une occasion de faire surgir le beau, le léger et le drôle. Vous ne retrouverez pas de grandes entrevues de fond ici, mais vous pourriez quand même en apprendre un peu sur ceux et celles qui accompagnent nos printemps chaque année.

Ton personnage dans Où tu vas quand tu dors en marchant…? : L’amie siamoise-de-par-les-cheveux (salut Aïcha!)

Lieu de confinement : Limoilou, 10e rue / 4e avenue (le 10-4, comme on l’appelle dans le hood.)

Partenaire(s) de réclusion : Mon époux M. Élie St-Cyr ainsi que mes deux chats, communément appelés Françoise et Hélène David, les sœurs du Parlement.

Une chanson qui te fait danser malgré tout : Le remix Coronavirus, fait à partir d’une vidéo de Cardi B (le beat est bon, qu’est-ce que tu veux que j’te dise.)

Si toute cette situation n’était que théâtre, le spectacle s’intitulerait : «Ce n’était qu’un rêve…not.» (une genre de satire shakespearienne, tu vois le genre.)

Un film ou une série que tu regarderais en boucle : Tous les épisodes de Loft Story, de la saison 1 à 6.

Une recommandation de lecture pour faire ta smatte : Je recommence sans cesse les mêmes cinq premières pages du recueil Folles frues fortes (il faudrait que je change ma plage horaire de lecture d’ailleurs, tu me fais penser.)

Ce qui te manque du théâtre : Les gags de répétitions, les bières d’après-show et les siestes dans le décor.

Ton coquetel de prédilection pour les 5 à 7 virtuels (on prend note des recettes) : Ici au 10-4, on oscille entre le vinier 4L. de vin blanc un peu piquette, le mescal et l’Amaretto sour (quand on s’gâte su’l pressage de citron).

Honnêtement, combien de rouleaux de papier de toilette as-tu à la maison? Je trouve cette question très intrusive…

Ce qui t’apporte du réconfort ou qui met du beau dans ta journée : Penser à tout le beau crabe qui arrive dans les poissonneries.

La première chose que tu feras post-pandémie : Je peux seulement vous dire qu’il n’y aura rien de raisonnable, à tous les niveaux.

Crédit photo : Stéphane Bourgeois

Pour consulter la carte postale suivante | Pour consulter la carte postale précédente

À lire aussi

Nomination au conseil d’administration du Carrefour

Le 7 décembre dernier, le conseil d’administration du Carrefour international de théâtre a élu avec beaucoup d’enthousiasme son nouveau président, Charles-Étienne Larivière qui agissait jusqu’ici à titre de trésorier [...]

Lire la suite

Rapport annuel 2019-2020

Retour sur une année sous le signe de la résilience 2020 s’annonçait déjà comme une année de transformation et d’évolution. Nous avions même poussé l’audace jusqu’à placer cette édition sous les auspices [...]

Lire la suite

Abonnez-vous à l'infolettre