Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle Archive

Un ennemi du peuple

Crédit photo : Arno Declair

2013

En allemand, surtitré en français



Prix régulier /

Thomas Ostermeier (Allemagne)

L’intégrité existe-t-elle ? Si oui, combien en coûte-t-il pour l’acheter ? Ces questions, volontiers cyniques, Ibsen les lançait en 1883 avec Un ennemi du peuple; le siècle écoulé depuis n’a en rien entamé leur pertinence. Entre drame et comédie, on y rencontre le Docteur Stockmann qui, ayant découvert une vérité essentielle à la santé de sa communauté mais menaçante pour son économie, voit avec surprise se révéler le vrai visage de ses concitoyens.

Thomas Ostermeier, directeur artistique de la Schaubühne, de Berlin, s’approprie avec audace ce texte qui compte parmi les œuvres majeures d’Ibsen. Récipiendaire de nombreux prix, Ostermeier, depuis ses premières armes, secoue la scène théâtrale européenne par son regard neuf sur les œuvres, par ses lectures engagées, conjuguant interrogations classiques et esprit moderne. Résultat ? Des pièces choc, comme son impressionnant Mann ist Mann, de Brecht, présenté au Carrefour en 2002, et comme cet Ennemi du peuple, qui a électrisé Avignon l’été dernier, se terminant sur une longue et bruyante ovation.

Campant l’action dans une société capitaliste moderne, dynamisant la mise en scène par la musique, le jeu vif, jouant du rapport au public pour interpeller le spectateur et enflammer sa réflexion, Thomas Ostermeier seconde Ibsen, et nous tend le miroir d’un monde où bien commun et intérêts personnels luttent à armes inégales. Resserré, rafraîchi, Un ennemi du peuple, sous forme de suspense politique, interroge notre rapport au pouvoir et, finalement, la démocratie. Ostermeier donne à ce texte percutant un souffle puissant, alliant à l’acuité du questionnement politique l’énergie brute d’un spectacle rock.

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte Henrik Ibsen
Mise en scène Thomas Ostermeier
Production Schaubühne Berlin

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre