Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle

Réversible

Crédit photo : Alexandre Galliez

Théâtre La Bordée

1h30 (sans entracte)

Tous publics à partir de 7 ans.


ven. 25 Mai
19h30
sam. 26 Mai
15h 19h30
dim. 27 Mai
15h
Entretien avec les artistes le 25 mai après le spectacle.
Prix régulier / 49,50$ taxes incluses, frais de services en sus

Les 7 doigts de la main (Montréal)

CIRQUE

 

Guidés par la metteure en scène Gypsy Snider, qui avait signé Traces en 2006, les artistes de Réversible ont plongé au cœur de leurs racines et de leurs récits familiaux, à la rencontre de leurs ancêtres. Dans un fin métissage d’arts du cirque, de danse et de théâtre – comme seul le collectif Les 7 doigts de la main sait le faire ! – les jeunes interprètes explorent la petite histoire de leurs grands-parents et arrière-grands-parents et l’héritage laissé par ces hommes et ces femmes qui leur ont tracé la voie. Ils enchaînent avec une virtuosité époustouflante des numéros d’équilibrisme, de hula hoop, de mât et d’anneaux chinois, de planche coréenne, de jonglerie… Acrobaties grisantes et prouesses physiques de haute-voltige expriment leurs quêtes de repères, de sens, d’amour et de bonheur. Splendeurs et douleurs de la vie papillonnent et défilent en rafale.

Trois murs mobiles forment un décor intemporel que les interprètes font valser et tournoyer, transformant l’espace au rythme de leurs mouvements et pérégrinations ; les fenêtres et les portes deviennent des passages qui font basculer d’un état à l’autre, du dedans au dehors, de l’intériorité à la façade, réunissant le visible et l’invisible, le passé et le présent.

Réversible se dresse comme une traversée à rebours de la vie, une marche arrière du monde où il semble possible de se réinventer. Empli d’une nostalgie chaleureuse, ce voyage dans le temps et l’espace, tonique et grandiose, s’imprime sur la rétine et enveloppe immanquablement le cœur et l’âme.

En savoir plus sur le spectacle

Vidéo

Galerie photos

Crédits

Mise en scène Gypsy Snider
Assistance à la mise en scène Isabelle Chassé
Avec Maria del Mar Reyes Saez, Vincent Jutras, Jérémi Lévesque, Natasha Patterson, Hugo Ragetly, Zoé Sabbatié, Julien Silliau, Émi Vauthey
Collaboration recherche sur le mouvement Phillip Chbeeb et Hokuto Konichi (AXYZM)
Assistance chorégraphique Kyra Jean Green
Chorégraphie mât chinois Shana Carroll
Décor et accessoires Ana Cappelluto
Lumières Yan Lee Chan
Costumes Geneviève Bouchard
Confection des accessoires Cloé Alain-Gendreau
Coaching acrobatique Francisco Cruz
Coaching équilibres Olaf Triebel
Coaching planche coréenne André St-Jean
Gréage Guillaume Ménard-Crête
Chargée de projet Chloé Rondeau
Régie de création Sabrina Gilbert
Régie Julie Brosseau-Doré
Direction technique Louis Héon

Musique
Direction musicale Colin Gagné avec la collaboration de Sebastien Soldevila
Paroles et musique originales, conception sonore et arrangements musicaux Colin Gagné, en collaboration avec Raphaël Cruz, Ines Talbi, et Dominiq Hamel
Voix et Musiciens Luzio Altobelli, Jocelyn Bigras, Colin Gagné, Guido Del Fabbro, Alexandre Désilets, Cédric Dind-Lavoie, Dominiq Hamel, Frannie Holder, Ines Talbi, Julie-Blanche Vandenbroucque, Leif Vollebekk, Spike Wilner
La bande originale du spectacle est disponible sur Bandcamp (album/reversible)

Équipe de tournée
Direction de tournée Julie Brosseau-Doré
Direction technique et lumières Gabrielle Bérubé-Forest
Sonorisation Mathieu Dumont
Gréage François Brosseau

Dialogue du numéro d’éventail / fouet Extrait de La Cantatrice Chauve, Eugène Ionesco

Production Les 7 doigts de la main
Coproduction Thomas Lightburn (Vancouver), TOHU (Montréal) et Théâtre du Gymnase et Bernardines (Marseille)
Partenaire de diffusion La Strada (Graz)

Avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts de Montréal et du Conseil des arts du Canada

Informations complémentaires

12 choses à savoir sur Réversible

  1. Pour créer leurs personnages, les artistes ont réalisé des recherches pendant près d’un an pour trouver des histoires sur leurs familles, plus particulièrement celles de leurs grands-parents. Avant de faire des recherches, plusieurs d’entre eux n’avaient pas connaissance des faits plus sombres des histoires de leurs ancêtres.
  2. L’inspiration pour la dernière scène vient d’un séjour dans la ferme familiale de Gypsy dans le Massachussets. Elle étendait alors des vêtements sur une corde à linge alors qu’il n’y avait personne autour d’elle à des kilomètres.
  3. Hugo n’avait jamais accroché un drap à une corde à linge avant cette création.
  4. Natasha a débuté sa carrière professionnelle à l’âge de 9 ans.
  5. Six des huit artistes sont diplômés de l’école nationale de cirque de Montréal, et 5 d’entre eux ont obtenu leur diplôme un mois avant le début de la création.
  6. Les quatre femmes du spectacle ont créé leur personnage à partir des histoires vraies de leurs grands-mères.
  7. Julien et Émilie Silliau (circassienne ayant participé à la création) jouaient un couple marié dans le spectacle et ils le sont aussi dans la vraie vie.
  8. La scène aérienne symbolise la détermination, la résilience et la solidarité féminine. L’histoire de deux femmes qui, à un moment précis de leur vie, ont décidé de se lancer dans le vide pour vivre comme elles le voulaient. Un choix qui leur a d’abord causé une grande solitude, mais qui s’est avéré si émancipateur et libérateur qu’elles ont pu s’ouvrir au monde et faire partie d’un grand mouvement global.
  9. Julien a été artiste dans plusieurs spectacles de la compagnie : Traces, PSY, Amuse et Queen of the night.
  10. Un des numéros combine la jonglerie d’éventails et la manipulation d’un fouet sur les dialogues de La Cantatrice Chauve de Ionesco, jouée pour la première fois en 1950.
  11. Le carrousel est une machine à remonter dans le temps pour Natasha. Chaque pièce qu’elle visite représente une époque inspirée de la vie de ses ancêtres. Les balles sont les objets à travers lesquels elle arrive à se plonger dans ces différents souvenirs.
  12. La musique de Réversible a été créée exclusivement pour le spectacle. Elle met en vedette 15 musiciens et chanteurs montréalais et est disponible sur BandCamp.

Les 7 doigts de la main

Créé en 2002, le collectif Les 7 doigts est né du profond désir de créer un cirque singulier, un cirque d’auteur. Cette passion continue de guider chacune de leur création vers de nouveaux territoires artistiques, plus hybrides et collaboratifs.

Depuis 15 ans, Les 7 Doigts conçoivent, produisent et diffusent leurs créations originales à travers le monde et collaborent à de nombreux projets artistiques. Plus de 9 000 représentations ont ainsi été données dans près de 500 villes de 45 pays.
Cette année, le collectif inaugurera son centre de création et de production au cœur du Quartier des spectacles à Montréal, regroupant ainsi toutes ses activités et leurs rêves sous un même toit.

Réversible a été nominé à Boston (États-Unis) pour les 22e Irne (Independant Reviewers of New England) Awards dans la catégorie « Best visiting play » (meilleure production produite à l’extérieur de Boston).

Entrevue avec Gypsy Snider

Entrevue avec Philip Chbeeb & Hokuto Konishi, Cie AXYZM

 

À propos des artistes

Gypsy Snider

Cofondatrice et codirectrice artistique des 7 Doigts, Gypsy a codirigé Loft (2002) avec les autres membres du collectif, Traces (2006) avec Shana Carroll, Amuse (2012 et 2013) avec Isabelle Chassé et Intersection (2014) avec Samuel Tétreault et Réversible (2016). Elle a dirigé des événements spéciaux de grande envergure, tels que le défilé de mode pour Bench aux Philippines (2014), la performance de Traces à America’s Got Talent vue par plus de 8 millions de téléspectateurs (2011), un spectacle extérieur pour la ville de Buenos Aires devant 10 000 personnes (2011) ou une performance lors du Royal Variety Performance (2010).Par ailleurs, Gypsy réalise des mises en scène à l’occasion de collaborations entre Les 7 Doigts et divers partenaires : chorégraphie du spectacle Edge Of Reality de Darcy Oake (2014-2015) ; chorégraphie et direction du mouvement de la nouvelle production Peter Pan aux États-Unis (2015) ; création circassienne de la comédie musicale Pippin, pour lequel elle remporte un Drama Desk Award et un Outer Critics Circle Award (2013) ; spectacle Crime pour l’École nationale de cirque de Montréal (2009). En 2015, Gypsy a reçu le « Evolving Circus Award» lors de la première édition des American Circus Awards.
Née dans une famille de cirque alternatif à San Francisco, Gypsy fait ses premiers pas en piste à l’âge de quatre ans avec le Pickle Family Circus, un cirque fondé par ses parents, qu’elle ne quittera qu’à 18 ans pour intégrer la Scuola Teatro Dimitri (Suisse). Sa formation terminée, elle est engagée par la Compania Dimitri (1993-1996), puis par le cabaret allemand Pomp Duck and Circumstances (1996-1997) et enfin par le Cirque du Soleil pour Saltimbanco (1997-2000). En 2001, après douze ans sur les routes, Gypsy retourne dans sa ville natale pour se produire au Cabaret Teatro Zinzanni. Alors professeur occasionnel au San Francisco Circus Center Clown Conservatory (1993-2002), elle signe la direction des spectacles Walk, Don’t Walk (2002) et Recess du San Francisco Youth Circus, Circumstance (2002) du New Pickle Circus et la co-mise en scène de Typo (2004) du Cirque Eloize.

Ce que la presse en dit...

« Un spectacle rempli de douceur et de mélancolie qui traite du temps qui passe, du legs de nos ancêtres, de notre quête de repères aussi. »

La Presse

2017

« Le spectacle parlera aux enfants comme à leurs aînés, à des niveaux différents, dans une réunion de générations en résilience qui savent traverser les murs pour continuer à mettre l’histoire en mouvement. »

Théâtrorama

(France)

« Les 7 doigts inventent une manière de parler avec les corps de quelque chose qui vous fait chavirer le cœur si profondément, si intimement, qu’on trouverait à peine les mots pour le dire. »

Le Figaro

(France)

« Plein d’humour et de poésie. On en ressort heureux. »

CultureBox

(France)

« Courez-y! Un spectacle moderne et poétique dans lequel les arts du cirque, la musique et la danse cohabitent parfaitement. »

Le Journal de Montréal

2017

« La tornade de Réversible emporte avec elle des séries de prouesses rarement vues. Chaque membre de cette troupe juvénile se révèle un as dans différentes pratiques. »

Le Monde

(France)

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre