Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle Archive

Post Humains

Crédit photo : Marie-Andrée Lemire

Coopérative Méduse, salle Multi

2h00 (sans entracte)

En français avec des extraits en allemand et en anglais


dim. 26 Mai
19h
lun. 27 Mai
19h
mar. 28 Mai
19h
Entretien avec les artistes le 26 mai après le spectacle
Prix régulier / 55$ taxes et frais de services inclus

Idéation et texte Dominique Leclerc (Montréal)

THÉÂTRE DOCUMENTAIRE + EXPOSITION

Contrainte par une condition médicale particulière, Dominique Leclerc dépend de technologies onéreuses et désuètes dont quelques grandes compagnies pharmaceutiques détiennent le monopole. De plus en plus exaspérée par cette situation, elle s’est lancée il y a quatre ans à la recherche d’alternatives aux outils médicaux traditionnels. Avec Post Humains, une œuvre à la croisée du théâtre documentaire, de l’autofiction et de la performance, elle déballe le fruit étonnant de sa quête personnelle.

La créatrice et ses complices, immergés dans des univers complexes et mystérieux où l’on cherche à créer l’humain de demain, entraînent les spectateurs sur les traces des biohackers et dans les dédales captivants des mouvements cyborg et transhumaniste. Les adeptes de ces communautés refusent les limites naturelles du corps et cherchent à améliorer, augmenter, voire transcender artificiellement ses capacités et ses sens à l’aide de procédés technologiques.

Mais qui détient véritablement le pouvoir sur ces technologies ? Quels seront les impacts réels de l’asservissement du corps à celles-ci sur nos vies futures ? Qu’avons-nous à y perdre et à y gagner ? Et jusqu’où sommes-nous prêts à aller ?

Abordant de front les enjeux philosophiques et éthiques que soulèvent ces pratiques, les performeurs interrogent notre dépendance aux appareils électroniques et le système qui la nourrit et ils embrassent dans la foulée la question de l’avenir de l’espèce. Traversée high tech vertigineuse absolument passionnante, Post Humains expose des mondes méconnus, esquissant du même coup la beauté fragile de l’humanité et les peurs auxquelles chacun est assujetti, nous confrontant immanquablement à notre propre finitude.

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Mise en scène Édith Patenaude et Dominique Leclerc
Assistance à la mise en scène Patrice Charbonneau-Brunelle
Avec Dennis Kastrup, Dominique Leclerc, Didier Lucien, Édith Paquet et Enno Park
Vidéo Push 1 Stop
Scénographie Patrice Charbonneau-Brunelle
Éclairages Cédric Delorme-Bouchard
Conception sonore Gaël Lane Lépine
Régie Marie-Claude D’Orazio
Conseils dramaturgiques Mathieu Leroux
Direction technique Gabriel Duquette
Direction de production et administrative Andrée-Anne Garneau
Production TRS-80

Vidéo

Informations complémentaires

Le transhumanisme est un mouvement qui promeut l’utilisation des découvertes scientifiques et techniques pour l’amélioration des performances humaines.

La compagnie TRS-80

Duo composé des artistes Patrice Charbonneau-Brunelle et Dominique Leclerc, TRS-80 s’intéresse aux impacts du développement des technologies NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, sciences cognitives, intelligence artificielle) sur l’individu et sa société. Leurs projets explorent la forme documentaire au théâtre en incluant autofiction, performance et implication du spectateur face aux enjeux de la pièce. À l’heure où la pensée humaine et l’État peinent à rattraper la vitesse exponentielle de l’évolution technologique, leurs pièces de théâtre, performances et installations créent un lieu de rencontre et de dialogue entre les créateurs de ces nouvelles technologies, leurs utilisateurs, et les néophytes.

LIRE

LECLERC, Dominique. Post Humains, Longueuil, L’instant même, 2019, 110p. (Collection L’instant scène).

VITA-MORE, Natasha. The Transhumanist Reader : Classical and Contemporary Essays on the Science, Technology, and Philosophy of the Human Future, [s.l.], Max More, 2013, 480 p.

BERTRAND, Pierre. Éloge de la fragilité, [s.l.], Biblio Québécoise, 2014, 216 p.

Ces transhumanistes qui promettent l’immortalité

 

ÉCOUTER

I Am Not Ready For The Grave Yet, B. Fleishmann

La vie culturelle à Berlin – Culture Club du samedi 13 avril 2019

Le transhumanisme raconté au théâtre – Médium Large 31 janvier 2019

 

VOIR

Transcendent Man de Barry Ptolemy

Gattaca d’Andrew Nicol

Site Web de Raymond Kurzweil

 

À PROPOS DES ARTISTES

Dominique Leclerc, actrice, autrice et co metteure en scène

Dominique est autrice, co-metteure en scène et interprète de la pièce Post Humains produite une première fois à l’Espace Libre (Montréal) en 2017, reprise en 2019, et ensuite présentée en tournée au Québec et au FIND festival de la Schaubühne à Berlin. Post Humains a été finaliste au prix Michel-Tremblay 2018 qui récompense le meilleur texte porté à la scène. Depuis 2009, Dominique est codirectrice et comédienne pour la compagnie Les Biches Pensives qui a présenté Gamètes de Rébecca Déraspe (2017-2019) et Comment je suis devenue touriste de Jean-Philippe Lehoux (2012- 2013) au Théâtre La Licorne, ainsi que Deux ans de votre vie de Rébecca Déraspe au Théâtre d’Aujourd’hui (prix du public Auteur dramatique BMO 2011-2012). Comme comédienne, elle a été de la production L’Idiot; adaptation du roman mythique de Dostoïevski par Étienne Lepage et Catherine Vidal, mise en scène par Catherine Vidal, au Théâtre du Nouveau Monde, en 2018. Elle a participé à la création Trois de Mani Soleymanlou pour sa version québécoise et parisienne. Elle a incarné Aaron dans la production Titus de la compagnie Les Écornifleuses, mise en scène par Édith Patenaude; (Périscope en 2017 et Prospero en 2018).  Elle est depuis 2013 en tournée à l’international avec Alice in Wonderland, présenté en anglais et en français; une production de la compagnie Tout-à-Trac, mise en scène par Hugo Bélanger.  Dominique est aussi des cocréateurs du collectif Rien à cacher (Possibles et Jamais Lu), et du Ishow, produit à plusieurs reprises au Canada et en tournée en France et présenté au Carrefour en 2014.

Galerie photos

Ce que la presse en dit...

Les questions se bousculent dans sa tête et sur scène dans un enchaînement dramaturgique très finement construit qui saisit notre attention pour ne plus la lâcher. […] Sans jamais nous dicter quoi penser, avec une bienveillance et une ouverture d’esprit sans bornes, « Post Humains » offre une plongée, parfois inquiétante, parfois hilarante, dans un futur pas si lointain où les fantasmes de science-fiction prennent vie.

Léa Coffineau

iogazette, 6 octobre 2017

[…] la pièce documentaire Post Humains, un travail sensible et intelligent qui se sert de l’autofiction pour vulgariser et nuancer un sujet complexe.

Philippe Couture

VOIR, 6 octobre 2017

Si la prémisse de Post Humains (la quête de Dominique) semble à priori simple, elle nous mène franchement loin dans la réflexion.

Amy Mailloux

Mazrou.com, octobre 2017

C’est toujours agréable d’aller au théâtre et de réfléchir. Dans ce domaine, on peut dire que Post Humains frappe dans le mille.

Dominique Cambron-Goulet

Journal Métro, 13 octobre 2017

Post humains est à la fois une performance hors normes, un moment de théâtre d’une belle intelligence, et la démonstration qu’on peut aborder et vulgariser des sujets normalement difficiles lorsqu’on fait preuve d’une sensibilité aussi admirable

Pierre-Alexandre Buisson

Bible Urbaine, 12 octobre 2017

Post Humains, by the French-Canadian director Dominique Leclerc, a fascinating two-hour show about the merging of man and machine. Ms. Leclerc and three other actors offer an absorbing and occasionally interactive lesson about the brave new world of cyborg technology and philosophy. Full of humor, finely honed observations and versatile performances, it is a deeply human exploration of a technologically complex theme. The result is a long yet consistently gripping evening that is as entertaining as it is provocative and as artistically intelligent as it is didactic.

A.J. Goldmann

The New York Times, 11 avril 2019

Remerciements

Avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, du Théâtre Espace Libre, du Théâtre aux Écuries, d’Hexagram UQAM et des Mécènes investis pour les arts.


Abonnez-vous à l'infolettre