Spectacle Archive

« Oportet… » De la nécessité de l’hérésie et de la musique pygmée

2002

Série Nouvelle garde



Prix régulier /

Pascal Contamine (Montréal)

À partir de l’histoire d’amour d’une astrophysicienne et d’un biologiste qui tentent de cloner l’enfant qu’ils ont perdu, Pascal Contamine aborde la problématique cruciale de la récupération des avancées scientifiques, particulièrement dans le domaine biogénétique, par des forces politiques et économiques.

Le sujet est immense, la polémique qu’il engendre aussi. Il est aussi casse-gueule, car exposer la science peut conduire à un didactisme formel pesant, voire ennuyant. Il s’agit de trouver le moyen de l’alléger par l’écriture et la mise en scène tout en conservant les éléments qui soutiendront une réflexion « hérétique » qui ne vise pas un rejet du progrès scientifique ni un retour à l’obscurantisme.

Sur le plan de l’écriture, l’auteur Henry Scott a donc travaillé le rythme et l’onirisme de façon quasi cinématographique. Un enchaînement syncopé et dynamique de scènes qui s’entrecoupent, comme autant de changements de plans ; des dialogues courts et incisifs qui donnent le rythme. Quant à l’onirisme, il se définit par le contraste entre deux univers, celui de la réalité factuelle et celui du rêve, qui parfois viennent se superposer, un peu à la manière de David Lynch ou de Lars von Trier.

Pour la mise en scène, Pascal Contamine privilégie des éléments qui ont fait recette avec Five Wolf Deavtov Circus : un jeu très physique, proche de la bande dessinée, un travail sur le déséquilibre du corps, des interactions multidisciplinaires, la musique et des accessoires clés qui, dans « Oportet…» évoquent la dissection et l’observation, puisqu’une salle d’autopsie tient lieu de décor multifonctionnel.

« Oportet…» devient ainsi une belle et nécessaire hérésie qui, sur le rythme de la vie, remet en question insolemment les limites de la science et surtout le pouvoir de l’argent.

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte Henry Scott
Mise en scène Pascal Contamine
Production CIRAAM

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre