Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle Archive

L’Impératrice du dégoût

2004



Prix régulier /

Michel Nadeau (Québec)

Qui est donc cette impératrice qui semble détenir un pouvoir de vie et de mort sur ceux qui l’entourent ? Une diseuse de bonne aventure omnisciente ? Une obscure marionnettiste qui tire les ficelles du destin de la famille ? C’est ce que tentent d’éclaircir deux enquêteurs en écoutant les témoignages troublants et contradictoires des sœurs Lajoie, dont le père a été froidement assassiné. Laquelle d’entre elles a de sang froid planté une paire de ciseaux dans le cœur du maire Lajoie ? Lucie la prostituée ? Brigitte la scientifique ? Victoria, qui se prend pour une  star de cinéma ? Ou Véronique, la religieuse exaltée ? Si certaines d’entre elles désirent que la lumière soit faite, d’autres s’opposent farouchement au bon déroulement de l’investigation.

Encouragée sans cesse par Michel Nadeau, directeur artistique du Théâtre Niveau Parking et directeur  du Conservatoire d’art dramatique de Québec, Lorraine Côté lui confie la mise en scène de ce curieux objet, qu’elle-même ne parvient pas à définir… Suspense ? Comédie ? Drame psychologique ? Nul ne saurait dire. Seule certitude : ce divertissement expressionniste où les genres s’amalgament saura surprendre le public.

Véritable puzzle, ce « drame psycho-policier » repose sur la fabrication d’univers sordides et de personnalités parfois hideuses qui paradoxalement, fournissent quelques modèles de survie.

Sans pour autant être autobiographique, la facture fragmentée de la pièce correspond à l’existence quelque peu schizophrénique qu’est celle de Lorraine Côté ! « L’impératrice du dégoût » serait-elle une allégorie de la vie de l’artiste qui se partage entre plusieurs créations, en plus de prêter son propre corps à la multiplicité des personnages féminins de cette pièce ?

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte Lorraine Côté
Mise en scène Michel Nadeau
Production Théâtre Niveau Parking

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre