Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle Archive

L’homme atlantique (et La maladie de la mort)

Crédit photo : Sylvio Arriola

2013



Prix régulier /

Christian Lapointe (Québec)

Duras est un mythe. La femme autant que l’auteure, la voix autant que l’écriture. L’œuvre, immense, dans tous les sens du terme, fascine ou agace mais semble imposer sa loi à quiconque tente de l’interpréter. Comment échapper au fameux ton durassien, languide et monocorde, comment rendre à Duras son étonnante vitalité, sa sensualité sulfureuse, son absolue modernité ?

C’est le beau défi que Christian Lapointe s’est donné en proposant sa vision de L’homme atlantique et La maladie de la mort. Ces deux courts textes écrits au début des années quatre-vingts ont devancé bien des littératures actuelles sur le plan des procédés narratifs, entremêlant le réel et la fiction, révélant le processus de création d’une œuvre, mettant en jeu sa fabrication en direct, le « on the spot attempt ».

Sur le plateau, dans un premier temps, une réalisatrice (Marie-Thérèse Fortin) épaulée par une équipe de tournage, improvise un film avec une actrice (Anne-Marie Cadieux) et un acteur (Jean Alibert). Il est question d’un homme qui a loué les services d’une femme pour « essayer ça, essayer l’amour ». Ils ne quittent pas la chambre pendant plusieurs jours. Dehors, il y a la mer. Dans un deuxième temps, le film réalisé est présenté au public.

Deux de nos plus grandes comédiennes, un comédien français chevronné, révélé au public québécois par les pièces de Wajdi Mouawad, un metteur en scène visionnaire qui n’a pas froid aux yeux, une équipe de concepteurs surdoués … la petite musique de Duras va rocker !

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Textes Marguerite Duras
Mise en scène Christian Lapointe
Production Théâtre Péril

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre