Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle Archive

Les Nymphéas / Ka Cho Fu Getsu

Butô



Prix régulier /

Kazuo Ohno et Yoshito Ohno (Japon - Allemagne - Italie)

Kazuo Ohno est né dans l’Hokkaido en 1906. En 1928, à Tokyo, il assiste au spectacle de la danseuse argentine Antonia Merce. L’expérience  provoque un choc et une rencontre déterminante, qui trouve encore des échos dans l’œuvre d’Ohno près d’un demi-siècle plus tard. Ses premiers spectacles ont été créés à la fin des années 40 et sont marqués d’influences diverses : expressionnisme allemand, Neue Tanz, les écrits d’Artaud, Lautréamont, Sade… En 1962, Ohno se joint au groupe de recherche d’un des maîtres-fondateurs du butô, Tatsumi Hijikata, avec qui il collabore étroitement à l’approfondissement du genre. Son premier spectacle butô est créé en 1977 et il diffuse son travail en Occident depuis le début des années 80.

« Le butô origine d’un monde sauvage habité d’esprits élémentaires, auquel la pensée rationnelle n’a pas accès. Comme de beaucoup de concepts japonais, le butô échappe aux définitions. C’est un mot vaste. C’est à la fois du théâtre et de la danse, mais sans cadres chorégraphiques. C’est une force subversive qui bouleverse les conventions. C’est un spectacle populaire et pourtant ésotérique. C’est une force d’émancipation – en particulier dans le contexte conformiste des structures sociales  japonaises – née cependant d’une extrême discipline. Au sein d’une culture d’une harmonie visuelle exceptionnelle, le vocabulaire du butô fait appel à la laideur. Il transcende ses sources japonaises, mais il n’aurait pu naître ailleurs que dans le Japon de l’après-guerre. L’imagerie du butô est faite d’archétypes, mais cette exploration de la mémoire et des origines primales jaillit d’un univers contemporain .

Mark Holborn, Tatsumi Hijikata and the origins of Butoh

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

De et avec Kazuo Ohno et Yoshito Ohno
Production Kazuo Ohno Dance Institute, Teater der Welt en Stuttgart, Teatro Ponchielli de Cremona


Abonnez-vous à l'infolettre