Spectacle Archive

Les Mots

2000



Prix régulier /

Jean-Pierre Ronfard (Montréal)

« Qu’est-ce que le théâtre ? Voilà une question qui est pour moi insoluble », avoue Jean-Pierre Ronfard. Et malgré ce constat, il tente de répondre. Après avoir décortiqué l’usage de la lumière et des éclairages au théâtre, il s’attarde à une matière première qu’il consière comme essentielle : les mots. Et qui de mieux qu’un bon vieux professeur qui donne une dictée pour s’en réapproprier les multiples sens et usages. Un rôle que s’octroie, pour son plus grand plaisir, Jean-Pierre Ronfard, concepteur et metteur en scène de ce grand jeu de mots et avec les mots.

Pour leur première participation au Carrefour international de théâtre de Québec, Jean-Pierre Ronfard et le Nouveau Théâtre Expérimental présentent en reprise cette dictée particulière qui a connu un immense succès lorsqu’elle a été  présentée pour la première fois en 1998 à Montréal.

Qu’est-ce qui a motivé Les Mots ? « Je suis un peu fatigué du déploiement de la matière spectaculaire […], répond Ronfard. Plus j’œuvre dans le domaine théâtral, plus je suis intéressé par les mots. J’estime qu’il y a une musicalité dans les mots. Quand je n’entends plus de mots dans un spectacle, qu’il n’y a que de l’agitation, je m’ennuie […] Ce qu’on veut faire avant tout, c’est faire entendre les mots. On veut que le comédien soit un porte-parole. Nous n’avons conservé qu’un seul effet de lumière et un seul effet musical. Il n’y a même pas de costumes. On n’est même pas en situation non plus : c’est un mot qui commence et les numéros s’enchaînent sans mise en situation. »

Pour lui, il s’agit d’une étude « […] pas d’un atelier. Je ne crois pas aux ateliers, au work in progress. Quand on se présente devant un public, c’est toujours un spectacle. Les études veulent poser des questions sur l’art théâtral. C’est aussi notre mission, car nous sommes une compagnie expérimentale.  C’est un spectacle que je conçois même comme anti-théâtral […] »

Ce spectacle a été imaginé en collaboration avec Sylvie Daigle, la graphiste du NTE. Cette étrange association a d’abord amené l’auteur à faire des petits dessins et la graphiste à écrire des textes, selon  le principe qui veut que les arts graphiques ne soient pas qu’une mise en forme, mais surtout l’art de bien servir les mots. Puis l’auteur a finalement écrit le texte et la graphiste s’est chargée du visuel. « J’ai voulu établir un rapport intéressant entre le jeu et les mots. Dans ce spectacle, il ne s’agit donc que de mots, précise Jean-Pierre Ronfard. Une dérive, en quelque sorte, sur le flot des mots, un spectacle sur le sens des mots, dans un décor sur la forme des mots. »

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte et mise en scène Jean-Pierre Ronfard
Production Nouveau Théâtre Expérimental

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre