Spectacle Archive

Les Cercueils de Zinc

Crédit photo : Andrew Bordyugh

2004

Série Nouvelle garde



Prix régulier /

Antoine Laprise (Québec)

Grand voyageur, metteur en scène, auteur et marionnettiste au sein du Théâtre du Sous-Marin Jaune, Antoine Laprise se dit hanté par le thème de la guerre. Par l’entremise d’une démarche anthropologique, celle du théâtre documentaire, il explore aujourd’hui une nouvelle zone limite : celle de l’agression. Sa dernière mise en scène, La Bonne Âme du Setchouann de Bertolt Brecht, proposait une réflexion sur le thème de la bonté humaine… La transition avec cette nouvelle création s’avère brutale, puisque le jeune metteur en scène entraîne les finissants du Conservatoire de Québec dans le bourbier de la guerre d’Afghanistan, qui a fait rage de 1979 à 1989. Sur scène, des soldats, des infirmières, des mères et des veuves soviétiques racontent l’horreur de ce meurtre à grande échelle et brandissent les stigmates d’une tragédie contemporaine dictée par des considérations lucratives.

Ces témoignages authentiques ont été recueillis par la journaliste et écrivaine Svetlana Alexievitch, qui s’est donné pour mission de constituer une banque d’archives « subjectives et souterraines » de la Russie contemporaine. Se basant sur des interviews et des enquêtes fouillées, elle s’acharne à recueillir et à compiler minutieusement les bribes de l’Histoire, afin que la mémoire de tout un peuple ne sombre pas dans l’oubli. Les Cercueils de zinc bouscule le mythe d’une armée russe héroïque et glorieuse, dénonçant plutôt les traumatismes vécus par les militaires et les populations civiles lors de cette guerre surnommée « le Vietnam des Soviétiques »…

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte Svetlana Alexievitch
Adaptation et mise en scène Antoine Laprise
Production Conservatoire d’art dramatique de Québec

On a tout un festival pour vous

Spectacle déambulatoire extérieur

Où tu vas quand tu dors en marchant…?

Spectacle

Zoo Motel


Abonnez-vous à l'infolettre