Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle

La Nuit des taupes

Crédit photo : Martin Argyroglo

Grand Théâtre de Québec, salle Octave-Crémazie

1h20 (sans entracte)

Sans parole. Tous publics à partir de 12 ans.


mer. 30 Mai
19h30
jeu. 31 Mai
19h30
Entretien avec les artistes le 30 mai après le spectacle.
Prix régulier / 49,50$ taxes incluses, frais de services en sus

Philippe Quesne (Nanterre)

THÉÂTRE + MUSIQUE

 

Fasciné tant par le vivant que l’inanimé, et surtout par ce qui se dérobe à notre regard, Philippe Quesne tisse avec beaucoup d’humour des métaphores inusitées de notre condition humaine. Avec La Nuit des taupes, il campe un formidable monde souterrain dans un décor fait de carton, de plastique, de mousse et de bois, un microcosme fantastique… peuplé de taupes géantes ! Dans cet univers allégorique qui s’apparente tant à une grotte préhistorique, à la caverne de Platon qu’à un abri nucléaire, les taupes creusent leurs galeries et leurs tunnels, transforment leur habitat et vaquent à leurs activités quotidiennes. Sans dire un mot, mais non sans grommeler, elles besognent, copulent, se reposent, meurent, tiennent conciliabule, donnent naissance, bricolent, font bombance et… jouent merveilleusement bien de la musique !

En observateur de cet insolite mais familier bestiaire imaginaire, le public s’invente sa propre fable, sa propre histoire.

La Nuit des taupes est tout à la fois conte philosophique, tableau vivant, théâtre musical, opéra rock et comédie burlesque, autant vestige de temps anciens que récit d’anticipation. Le metteur en scène Philippe Quesne en fait un hommage aux utopies, aux cultures underground, aux musiques de sous-sol, et certainement à l’art comme l’un de nos derniers refuges en cette époque troublée et inquiète. De son théâtre lucide, profond et candide, surgit une délirante parabole de notre humanité et de notre manière de vivre en communauté qui surprend, émeut, fait rire et réfléchir.

En savoir plus sur le spectacle

Galerie photos

Vidéo

Crédits

Production Nanterre-Amandiers, centre dramatique national
Avec Yvan Clédat, Jean-Charles Dumay, Léo Gobin, Sébastien Jacobs, Erwan Larcher, Thomas Suire, Gaëtan Vourc’h
Costumes Corine Petitpierre, assistée d’Anne Tesson
Collaboration dramaturgique Léo Gobin, Lancelot Hamelin, Ismael Jude, Smaranda Olcèse
Collaboration artistique et technique Marc Chevillon, Yvan Clédat, Élodie Dauguet, Abigail Fowler, Thomas Laigle
Équipe technique de création Nanterre-Amandiers Patrick Bonnereau, Joachim Fosset, Alain Gravier, Pauline Jakobiak, Jean-Christophe Soussi
Construction du décor ateliers de Nanterre-Amandiers Michel Arnould, Philippe Binard, Alix Boillot, Jérôme Chrétien, Jean-Pierre Druelle, Fanny Gautreau, Marie Maresca, Myrtille Pichon, Olivier Remy, Claude Sangiorgi
Stagiaires scénographie et décor Chloé Chabaud, Juliette Seigneur, Amélie Wellan
Couture  Karelle Durand et Lydie Lalaux

Coproduction Steirischer herbst (Autriche), Kunstenfestivaldesarts (Belgique), Théâtre Vidy – Lausanne (Suisse), La Filature – Scène nationale, Mulhouse, Künstlerhaus Mousonturm (Allemagne), Théâtre national de Bordeaux Aquitaine, Kaaïtheater (Belgique), Centre d’art Le Parvis à Tarbes, NXTSTP avec le soutien du Programme culture de l’Union européenne.

Avec la participation de Research Group « Behavioral Objects » – coordination Samuel Bianchini, Quai Malaquais – Atelier dirigé par Jordi Colomer.

Spectacle présenté en collaboration avec le Festival TransAmériques (FTA).

Spectacle présenté avec le soutien de l’Institut français et du Service de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Québec.

Informations complémentaires

Le spectacle a été créé le 6 mai 2016 dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles. En novembre de la même année, le spectacle était présenté à Nanterre-Amandiers, dans le cadre d’un événement intitulé Welcome to Caveland! 
Il existe une version jeune public : L’Après-midi des taupes

Tournées

2016

6, 7, 8, 9 mai / Kunstenfestivaldesarts / Bruxelles (Belgique)
7, 8 juin / Culturgest / Alkantara (Portugal)
6 juillet / Baltoscandal / Rakvere (Estonie)
10, 11 juillet / Santarcangelo (Italie)
19, 20 août / Lubjana (Slovénie)
23, 24 septembre / Steirsicker herbst / Graz (Autriche)
4, 5, 6, 7, 8 octobre / Novart / Bordeaux (France)
12, 13 octobre / Actoral / Marseille (France)
8, 9, 10 décembre / Vidy Lausanne (Suisse)

2017

7, 8, 9 mars / La Filature / Mulhouse (France)
9, 10 et 19, 20 avril / Mousonturm Francfort (Allemagne)
4, 5 mai / Kammerspiele / Munich (Allemagne)
19 mai / Figurentheater Festival / Erlangen (Allemagne)
22, 23, 24 mai / Humain trop Humain / Montpellier (France)
23 juin / Concert Maulwürfe Belluard festival (Suisse)
17, 18, 19, 20 août Kampnagel / Hambourg (Allemagne)
13 septembre / Concert Maulwürfe FGO Barbara / Paris (France)
24, 25 septembre / Nowy Teatr / Varsovie (Pologne)
29, 30, 31 septembre et 1er octobre /HAU / Berlin (Allemagne)
16 octobre / Concert Maulwürfe Silencio / Paris (France)

2018

16, 17, 18, 19, 20 janvier / Point du Jour / Lyon (France)
7, 8, 9, 10 mars / TNT / Toulouse (France)
5, 6, 7 avril / Maillon / Strasbourg (France)
3, 4, 5, 6 juin / FTA / Montréal (Canada)
8 juillet / Concert Maulwurfe La Gaité Lyrique / Paris (France)
26, 27 juillet / Ostende (Belgique)

Entretiens avec Philippe Quesne sur le spectacle
Iciet ici

À propos de Philippe Quesne

Né en 1970, Philippe Quesne a suivi une formation d’arts plastiques. Il a réalisé pendant dix ans des scénographies pour le théâtre, l’opéra et des expositions. En 2003, il crée la compagnie Vivarium Studio et signe son premier spectacle, La Démangeaison des ailes, sur l’envol et les chutes. Philippe Quesne traque le merveilleux, le minuscule, pousse à l’extrême les expériences du quotidien et les relations entre l’homme et la nature. Il travaille sur les petites communautés qu’il regarde au microscope, comme les insectes qu’il collectionnait dans son enfance.

La scénographie est envisagée comme un écosystème dans lequel il plonge ses acteurs. Les spectacles forment un répertoire qui tourne dans le monde entier dont : La Démangeaison des ailes (2003), Des expériences (2004), D’après nature (2006), L’Effet de Serge (2007), La Mélancolie des dragons (2008), Big Bang (2010) et Swamp Club (2013).

Il dirige Nanterre-Amandiers, centre dramatique national depuis janvier 2014 où il a mis en scène la création collective du Théâtre des négociations en mai 2015. En 2016, il crée Caspar Western Friedrich aux Kammerspiele à Munich et Welcome to Caveland! au Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles et à Nanterre-Amandiers en novembre 2016.

Le Carrefour a déjà présenté un spectacle de Philippe Quesne : L’Effet de Serge en 2010.

Ce que la presse en dit...

« Philippe Quesne aime plonger le public dans des univers décalés, bucoliques et animaliers. Sa représentation, même souterraine, est un véritable bol d’air. »

Joëlle Gayot

La Vie, 17 novembre 2016

« Le plasticien propose là une œuvre intelligente et drôle qui convainc d’entrée de jeu. »

Bertrand Brie

Artichaut-Magazine.fr

« À la fois drolatique et inquiétante, la pièce est une performance qui se fonde sur l’imbrication entre le scénique et le scénographique, sans le secours d’une narration claire ou d’un jeu théâtral incarné. »

Agnès Santi

La Terrasse, novembre 2016

« Ce spectacle est un véritable enchantement, une ballade onirique dans un monde insoupçonné qui s’achève par un final éblouissant, sorte d’hommage des taupes à l’histoire underground du rock’n’roll. De notre monde, elles ont conservé le meilleur : la liberté, la musique et l’art de faire la fête. Le spectacle de Philippe Quesne est une sorte d’acte politique pour nous faire accepter la différence. On ne regardera plus de la même façon les taupes dans nos jardins. »

Stéphane Capron

sceneweb.fr, 4 novembre 2016

Remerciements

On a tout un festival pour vous

Activité satellite

Parade des taupes

Activité satellite

Donnant, donnant ?

Activité satellite

Québec, printemps 1918


Abonnez-vous à l'infolettre