Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Spectacle

Hamlet_director’s cut

Crédit photo : François Blouin

Théâtre La Bordée

1h00 (sans entracte)

En français


ven. 1er Juin
19h30
sam. 2 Juin
15h
dim. 3 Juin
19h30
Entretien avec les artistes le 1er juin après le spectacle.
Prix régulier / 49,50$ taxes incluses, frais de services en sus

Marc Beaupré et François Blouin (Montréal)

THÉÂTRE + VIDÉO

 

La rencontre artistique de Marc Beaupré et de François Blouin au sein de leur compagnie Terre des Hommes donne lieu à des relectures contemporaines et audacieuses de grands textes du répertoire théâtral classique. Pour leur troisième collaboration du genre – ont précédé Caligula_remix et Dom Juan_uncensored – ils plongent dans Hamlet de Shakespeare.

Dans cette adaptation très libre de la pièce, Hamlet, seul en scène, épouse un point de vue subjectif sur son propre récit et en devient le narrateur, le metteur en scène et le réalisateur. Comme dans la pièce originale, ne pouvant accepter que son oncle ait tué son père et séduit sa mère, il use de l’art pour révéler la vérité. Ici, il interprète tous les rôles, tentant inlassablement de s’expliquer l’insupportable catastrophe familiale. Assailli par le doute, talonné par la folie, il joue et rejoue autrement le déroulement de la tragédie, cherchant à la rendre plausible, à l’éclairer d’une lumière nouvelle, à y trouver un sens. Hamlet, ténébreux et mélancolique, dévoile peu à peu sa version, son montage, sa vision de l’histoire.

Dans une performance d’acteur exceptionnelle, Marc Beaupré marie prodigieusement un monologue colossal à une gestuelle méticuleuse, à mi-chemin entre les arts martiaux et la pantomime. Sur un tulle translucide séparant la scène de l’assistance, des silhouettes mouvantes se dessinent, s’animent, se répètent en boucle, s’entremêlant les unes aux autres. Ces spectres, ces apparitions, ces dualités intérieures hantent le personnage qui dialogue avec eux. Entre Hamlet, ses doubles et ses doutes, naît une danse belle et troublante qui met en exergue son immense désarroi, sa névrose, son insondable solitude.

En savoir plus sur le spectacle

Vidéo

Galerie photos

Crédits

Texte William Shakepeare
Traduction Jean Marc Dalpé
Avec Marc Beaupré
Conception vidéo / éclairages / scénographie François Blouin
Programmation créative Hugo Laliberté et Jonathan Jeanson
Direction technique Eric Le Brec’h
Conception sonore Nicolas Letarte
Dramaturgie et assistance à la mise en scène Nicolas Guillemette
Production Terre des Hommes

Informations complémentaires

Création en avril 2017 à La Chapelle scènes contemporaines de Montréal.

C’est la 4e production de la compagnie Terre des Hommes après Le silence de la mer en 2008, Caligula_remix en 2010 et Dom Juan_uncensored en 2012.

SHAKESPEARE, William. Hamlet, traduction de Jean Marc Dalpé, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2012, 183 p.


Terre des Hommes

La compagnie aborde le théâtre dans une esthétique post-moderne. Il s’agit simplement de faire dialoguer un fond classique avec une forme moderne. Nous croyons que c’est en secouant l’image convenue des chefs-d’œuvre que nous pouvons leur rendre leur grandeur, en surprenant une première fois le spectateur avec une interprétation non-conventionnelle du texte, puis une seconde fois en revenant le plus fidèlement du monde à ce qui est immortel et connu de tous dans chacune de ces œuvres, que ce soit une scène, un monologue, ou peut-être juste une réplique ou un geste.

Terre des Hommes a été fondée par Marc Beaupré, François Blouin et Guillaume Tellier en 2006. La compagnie a présenté son tout premier spectacle, Le silence de la mer, de Vercors, le 26 février 2008 à La Chapelle, à Montréal. Un second spectacle, Caligula_remix, d’après Albert Camus, a aussi été présenté à La Chapelle en 2010, puis repris en 2012 au Gésu dans le cadre de Montréal en Lumière ainsi qu’en France et en Corée du Sud. Dom Juan_uncensored, d’après Molière, toujours au théâtre La Chapelle à l’automne 2012, est apparu comme le second volet d’une série de spectacles ayant pour cadre l’esthétique introduite par Caligula_remix. En novembre 2017, L’Iliade, inspiré de l’œuvre Homère, Iliade d’Alessandro Baricco, est présenté au Théâtre Denise-Pelletier. Terre des Hommes travaille sur deux nouveaux spectacles : un spectacle mi-dramatique, mi-clownesque d’Œdipe roi (Œdipe Roi_lipsynch) ainsi qu’une relecture bédéesque » et radiophonique de Lorenzaccio d’Alfred de Musset (Lorenzaccio_solo).

www.terredeshommes.ca

 

À propos des artistes

Marc Beaupré

Formé en interprétation à l’École Nationale de Théâtre du Canada sous André Brassard, il est passé à la mise en scène en 2008 avec Le silence de la mer de Vercors. Ont suivi deux spectacles possédant une écriture scénique plus radicale, Caligula_remix, oeuvre hybride, mi-chorale, mi-théâtrale, librement adaptée de Caligula d’Albert Camus, et Dom Juan_uncensored, d’après Molière, retransmis en direct sur Twitter. Deux spectacles similaires à ceux-ci ont été présentés en 2017, Hamlet_director’s cut, soit Hamlet mis en scène par Hamlet, puis l’Iliade_showdown, où le principe essentiel est « Le Verbe pour Glaive ».

Le parcours institutionnel de Marc évolue très bien en parallèle: il a mis en scène Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui voudrait abolir la fête de Noël de Michaël Mackenzie au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui en 2013, puis Fredy d’Annabel Soutar en 2016 (produit par Porte-Parole) et La Meute au Théâtre la Licorne en 2018. Ces trois spectacles ont rencontré un vif succès critique et populaire.

Marc est aussi (« surtout », certains diront) un acteur : les séries télévisuelles 2 frères et Le Négociateur lui ont valu une reconnaissance de ses pairs – prix Gémeaux 2000 et 2008 – et il a récemment fait un retour en force surprenant dans le rôle de Marc Arcand dans Série Noire (personnage qui lui a valu une nomination au Gala des Zapettes d’or 2014 ainsi qu’aux Gémeaux). Sur scène, il s’est plu à l’acrobatie avec quelques rôles de substitut, notamment dans AmadeusBar et Les peintres du charbon.

François Blouin

Ce dernier tricote des histoires à l’aide d’une pléthore de médiums. Que ce soit par la réalisation traditionnelle, la mise en scène circassienne ou la création de contenu virtuel, François cherche à raconter, à toucher et à surprendre. Dans les dernières années, il a signé la réalisation de scènes dans les jeux vidéo Far Cry 3 et 4 chez Ubisoft Montréal; il a réalisé des expériences de réalité virtuelle pour le studio Félix et Paul pour le Cirque du Soleil, notamment pour le spectacle « O » à Las Vegas. François a aussi collaboré avec Moment Factory pour des projets d’intégration d’images à l’aéroport de Los Angeles mettant en scène un hommage au cinéma muet. Il est présentement en écriture d’un premier long métrage de fiction. François travaille sporadiquement comme metteur en scène pour des événements spéciaux au Cirque du Soleil et semble-t-il, expérimente l’art du clown en participant à de nombreux workshops depuis 2012. Finalement, François a signé sa première réalisation de fiction dramatique (Les Béliers) ayant pour sujet la solidarité de trois jeunes post-pubères sur fond de football collégial pour TOU.TV et a signé plus d’une cinquantaine de vidéoclips qui se sont mérités plusieurs nominations et prix.

Ce que la presse en dit...

« L’interprétation de Marc Beaupré est impeccable. Vêtu simplement, sans fioritures, il navigue entre force et faiblesse avec subtilité, d’un personnage à l’autre, essayant de dompter le doute qui assaille Hamlet. »

Jean-Christophe Cuttaz

www.diffractions.ca, 4 avril 2017

« Reste que Marc Beaupré se donne à 200% dans cette mission impossible qui est d’être ou de ne pas être Hamlet. Culbutes, combat d’épées, imitation du personnage de Claudius… Sa performance vaut le détour. Hamlet_director’s cut représente un magnifique véhicule pour un acteur et un solo. »

Mario Cloutier

La Presse, 5 avril 2017

« La fluidité du jeu physique de l’acteur, soutenue par les effets visuels, parfois fantaisistes souvent élégants, comme ce brouillard dans lequel Hamlet disparait sous nos yeux, est à ravir. »

Sylvie Bergeron

Le Huffington Post, 7 avril 2017

« Réinterprétation moderne, à la fois simple par son dépouillement et complexe dans sa réalisation, Hamlet_director’s cut propose un plongeon fascinant dans l’esprit troublé du plus célèbre personnage de Shakespeare. »

Daphnée Bathalon

Monthéâtre.qc.ca, 9 avril 2017

On a tout un festival pour vous

Activité satellite

Le Tout Nouveau Testament

Activité satellite

Regards croisés 2018


Abonnez-vous à l'infolettre