Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival

1998

En lituanien avec surtitres français



Prix régulier /

Eimuntas Nekrosius (Lituanie)

Hamlet, pièce inspirée d’une légende danoise, raconte le destin du prince dont le père, roi du Danemark, a été assassiné par son frère Claudius avec la complicité de la reine, mère d’Hamlet. Hamlet simule la folie pour confondre les traîtres, mais le chemin de sa vengeance est aussi un chemin de doute et de désespoir.

Dans l’univers créé par Nekrosius, metteur en scène phare qui s’attaque pour la première fois à Shakespeare, nous sommes à la frontière entre deux mondes, celui d’hier et celui d’aujourd’hui. Nekrosius a choisi une rock-star lituanienne qui n’avait jamais joué au théâtre pour incarner ce rôle convoité par les acteurs du monde entier. Ce faisant, il abandonne la mélancolie pensive et cérébrale souvent attribuée au prince pour faire d’Hamlet un personnage intense, à l’allure de punk névrotique et œdipien. Sur la scène nue et noire placée sous un scie suspendue et ponctuée d’objets métalliques qui évoquent une chambre de torture médiévale, Nekrosius compose une série de tableaux qui sont comme des assauts hallucinatoires imposés par le spectre du père. La pluie, la neige, le métal, le feu et la glace, la musique lancinante, la lumière sépulcrale, l’extrême investissement physique des acteurs, l’intensité et la brutalité de leur jeu, le sentiment du danger réel que l’on ressent à les voir se brûler et se geler les doigts, tout concourt à propulser le spectateur sur la scène même, dans un monde barbare, contemporain et pourtant presque préhistorique. Cette mise en scène fait du spectateur un acteur bouleversé et malmené comme l’est Hamlet lui-même.

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte William Shakespeare
Mise en scène Eimuntas Nekrosius
Production LIFE – Lithuanian International Theatre Festival, Zuercher Theater Spektakel, La Batie-Festival de Genève, Teatro Festival Parma, Hebbel Theater et Aldo Miguel Grompone

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre