Spectacle Archive

Défi Horowitz

2002

Série Nouvelle garde



Prix régulier /

Christian Lapointe, Stéphane Saint-Jean et Frédéric Dubois (Québec)

Semaine de la jeune création

Le Carrefour international de théâtre de Québec a inscrit à sa programmation déjà très ouverte à toutes les formes d’expression de la créativité théâtrale, un peu comme un dessert surprise, Les Labos de la jeune création, montés justement par l’équipe de la Semaine de la jeune création de Québec, associée pour une première fois à l’événement.

Anne-Marie Olivier, Nadine Meloche et Frédéric Dubois ont donc préparé quatre soirées de défoulement libre-échangiste qui laissent présager autant de moments mémorables. Dans l’ordre, cette proposition en quatre temps de La Semaine de la jeune création nous offre, en entrée, le Défi Horowitz, dans lequel trois metteurs en scène (Christian Lapointe, Stéphane Saint-Jean et Frédéric Dubois) ont été invités à composer avec des comédiens chevronnés un menu répondant à une recette stricte dont les ingrédients sont fournis par le dramaturge américain Israël Horowitz.

Est-ce un plat de résistance ou un dessert ? C’est selon. Fantasmes théâtraux vous invite à apprécier comment des acteurs chevronnés tels que Pierre Gauvreau, Paule Savard, Lorraine Côté, Lise Castonguay, Jean-Jaqui Boutet et Jacques Leblanc réalisent en quinze minutes le bon vieux fantasme de jouer un rôle qui ne leur sera jamais offert pour toutes sortes de bonnes et de mauvaises raisons.

C’est bien connu, les scénographes rongent parfois leur os lorsqu’il s’agit de créer : pas d’argent, fais plus avec moins, dépêche-toi, etc. Ces stakhanovistes de la scène ont la chance de pouvoir prendre leur revanche puisque Plein pouvoir aux scénographes leur donne carte blanche. Les esclaves prennent la place du maître, généralement le metteur en scène, et s’arrogent tous les droits. Ils peuvent enfin diriger, après quelque 12 heures de conception et 24 heures de réalisation, une pièce de répertoire. Yasmina Giguère, Valérie Gagnon-Hamel et une troisième personne feront ainsi la preuve que le talent ne se limite pas à la fonction.

Et pour terminer : l’apothéose, le feu d’artifice ! La Grande Nuit tiendra lieu de soirée cabaret pendant laquelle toutes les folies sont permises dans tous les genres possibles, toutes disciplines confondues.

En savoir plus sur le spectacle

Crédits

Texte Israël Horowitz
Mise en scène
Christian Lapointe, Stéphane Saint-Jean et Frédéric Dubois
Production Semaine de la jeune création

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre