Une carte postale de Maxime Robin

Partagez cette page

Ce projet de carte postale depuis la maison est né de l'envie de prendre des nouvelles des ami(e)s du Carrefour pendant leur confinement (et le nôtre). Notre souhait le plus cher est que cet échange épistolaire soit une occasion de faire surgir le beau, le léger et le drôle. Vous ne retrouverez pas de grandes entrevues de fond ici, mais vous pourriez quand même en apprendre un peu sur ceux et celles qui accompagnent nos printemps chaque année.

Ton personnage dans Où tu vas quand tu dors en marchant…? : Billy le flamant de Terre promise.

Lieu de confinement : Chez moi, au pied de l’escalier Colbert.

Partenaire(s) de réclusion: L’inénarrable Guillaume Laurin, et notre téléviseur Sharp 32 po.

Une chanson qui te fait danser malgré tout : Force est d’admettre que c’est Alegría, du Cirque du Soleil (saviez-vous que les paroles avaient été composées par Manuel Tadros, le père de Xavier Dolan? Et il a aussi écrit C’est Zéro de Julie Masse. Tsé.)

Si toute cette situation n’était que théâtre, le spectacle s’intitulerait : Deux Hommes en colère (ou Deux Hommes en bobettes, la version pour La Roche-à-Veillon)

Un film ou une série que tu regarderais en boucle : La Fameuse Invasion des ours en Sicile, Louise en hiverPeur(s) du noir. Tous les films d’animation du monde.

Une recommandation de lecture pour faire ton smatte : Je commence Dune. Y paraît que c’est ben bon. Pis le film de Denis Villeneuve sort cette année.

Ce qui te manque du théâtre : Être ensemble.

Ton coquetel de prédilection pour les 5 à 7 virtuels (on prend note des recettes) : Le lundi : 1/3 d’eau gazeuse, 1/3 de mousseux, 1/3 d’Amermelade. Rendu au vendredi la recette a changé : moitié-moitié mousseux et Amermelade.

Honnêtement, combien de rouleaux de papier de toilette as-tu à la maison? Sans joke, presque pu. J’ai peur que les gens me jugent si j’en achète.

Ce qui t’apporte du réconfort ou qui met du beau dans ta journée : LES COLIS!!!! (mon chum me demande d’écrire : « pis mon chum ».)

La première chose que tu feras post-pandémie : Un grand, un immense, un énorme pique-nique avec tout le monde que j’aime. Mais pas chill, relax, genre grandiose, excessif, préparé avec férocité et agressivité, comme une vengeance.

Crédit photo : Stéphane Bourgeois

Pour consulter la carte postale suivante

À lire aussi

Des oeuvres d’Où tu vas quand tu dors en marchant…? trouvent une deuxième vie

Des œuvres d’Où tu vas quand tu dors en marchant…? trouvent une deuxième vie, une icône architecturale à la fois! Le Carrefour international de théâtre joue cet automne au courtier immobilier! En effet, les édifices [...]

Lire la suite

Visitez l’exposition
Où tu vas quand tu dors au Grand Marché…?

L'exposition Où tu vas quand tu dors au Grand Marché...? rassemble plusieurs des œuvres du tableau Jeux d’échelles du scénographe Vano Hotton (Où tu vas quand tu dors en marchant…? 2019 et 2021). Avec la collaboration [...]

Lire la suite

Abonnez-vous à l'infolettre