Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Activité satellite

Remise du 5e prix Annick Lansman

Le Zinc, café-bar du festival

2h00


dim. 3 Juin
17h

Prix régulier /

Rencontre entourant la présentation officielle de l’ouvrage lauréat du 5e Prix Annick Lansman

Animation Émile Lansman
Avec Cécile Mouvet, lauréate, Marie-Hélène Lalande et Danielle Le Saux-Farmer, membres du jury.

En savoir plus sur l'activité

Galerie photos

Informations complémentaires

Le prix

Annick Lansman, institutrice et cofondatrice des éditions Lansman en Belgique est décédée en octobre 2005. Un groupe de proches et d’amis a créé un prix littéraire et théâtral dans le domaine de l’enfance pour commémorer sa personnalité et son action. Ce prix valorise un texte pouvant à la fois constituer la base d’un spectacle de qualité pour des publics de moins de 13 ans et participer au développement du plaisir de lire le théâtre à partir de 9/10 ans. Il a été attribué en 2010 à Les ours dorment enfin de Geneviève Billette (Québec), en 2012 à Le sable dans les yeux de Bénédicte Couka (France), en 2014 à Titan d’Isabelle Richard-Taillant (France) et, en 2016, à Respire de Daniela Ginevro (Belgique).

Trente-huit auteur(e)s (France, Belgique, Canada, Italie, Suisse, Hongrie) ont proposé un texte en 2017. Un pré jury a retenu douze pièces sans connaissance de l’identité des auteur(e). Le jury composé des 23 partenaires du prix (soit environ 150 votants) a choisi, à une large majorité, la pièce Etendre ses branches sur le monde de Cécile Mouvet.

 

La lauréat

Titulaire d’une licence de Lettres Modernes et Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris), Cécile Mouvet a travaillé comme libraire au Théâtre du Rond-Point à Paris en se spécialisant dans le répertoire dramatique jeune public. Elle a ensuite travaillé avec plusieurs compagnies (dont celle d’Olivier Letellier) avant de se lancer dans la mise en scène et l’écriture dramatique. Elle donne également des ateliers de sensibilisation et création en théâtre et mouvement.

Cécile Mouvet, qui a la double nationalité belge et française, vit actuellement à Québec. Étendre ses branches sur le monde est sa première pièce primée et publiée.

 

La pièce Étendre ses branches sur le monde

Dans le pays de Lia, quand un enfant naît, la famille plante un arbre dans la cour de la maison et fête l’événement avec tout le village. Mais il n’y a étrangement qu’un arbre dans chaque jardin. Un jour, sa maman disparaît. Tout le monde s’inquiète de cette absence : le voisinage, mais aussi et surtout les élagueurs officiels chargés de faire respecter la loi et de couper les branches superflues. Lorsque maman réapparaît, elle porte un grand couffin où gigote une petite sœur qui n’aura aucune existence officielle, ne portera pas de nom, ne pourra pas aller à l’école ni paraître en public. Pour Lia, c’est un lourd secret à porter, d’autant que les élagueurs zélés surveillent de près la vie du village et n’ont aucune pitié.

Avec Lia et Méi, nous partageons une histoire faite de courage, de conflits, de rêves, de colères, de poésie et surtout d’une furieuse envie d’exister en étendant ses branches sur le monde.

 

Le livre

Parmi les nombreux prolongements offerts à la lauréate figure l’édition de son texte chez Lansman Éditeur.

Remerciements

On a tout un festival pour vous

Activité satellite

Parade des taupes

Activité satellite

Études de cas : Toruk et 887


Abonnez-vous à l'infolettre