Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival
Activité satellite

Québec, printemps 1918

Place de l'Université-du-Québec (en cas de pluie, café-bar Le Zinc)

3h00


dim. 27 Mai
14h

Prix régulier / gratuit

Mise en lecture Lorraine Côté

Il y a cent ans, la ville de Québec écrivait une de ses pages d’histoire les plus sanglantes et les plus oubliées : les émeutes anticonscriptionnistes. Pendant toute la semaine sainte, jusqu’au dimanche de Pâques 1918, les citoyens de la ville se sont réunis spontanément pour crier leur désaccord de s’offrir comme chair à canon. Comme le dit si bien Fernand Dumont, « ce qui frappe avant tout, […] ce sont ces déferlements de foule- 15,000 personnes à certains jours- sans chefs, sans organisation, sans stratégie un peu définie. Protestation qui venait du fond d’une pénible vie quotidienne, d’une rancœur entretenue au fil des ans mais jamais vraiment dite. »

L’historien Jean Provencher raconte l’histoire de ces journées d’émeute, dans sa pièce Québec, printemps 1918. Il a minutieusement retranscrit les dépositions des témoins, recueillies lors de l’enquête du coroner qui a suivi de quelques semaines seulement ces terribles évènements. Monsieur Provencher ajoute que les québécois ont toujours refusé de participer aux guerres mondiales. « En 1918, ils s’y refusent de façon dramatique. C’est ce que raconte (cette pièce). Leur opposition à la conscription leur vaut alors l’intervention de l’armée fédérale, les perquisitions, les arrestations, la loi martiale. Bêtise suprême, pour s’être opposés à la guerre, des Québécois sont morts « de » la guerre, dans les rues même de Québec. »

En savoir plus sur l'activité

Galerie photos

Crédits

Texte Jean Provencher et Gilles Lachance
Mise en lecture Lorraine Côté, avec 24 interprètes
Une initiative de Lorraine Côté, du Théâtre du Trident et du Collectif Nous sommes ici

La cour

Le coroner                                                                                         Jean-Sébastien Ouellette

L’huissier et lecteur de didascalies                                              Olivier Normand

Maître Lavergne                                                                              Jean-Michel Déry

Major Barclay                                                                                  Vincent Champoux

Juré Piché                                                                                         Alexandre Fecteau

Juré Fortier                                                                                      Gabriel Fournier

Juré Levasseur                                                                                Gabriel Cloutier-Tremblay

Juré Laroche                                                                                    André Lachance

La police

L’inspecteur Desrosiers                                                                 Emmanuel Bédard

Le chef de police Trudel                                                                Jack Robitaille

Le constable Caouette                                                                   Charles-Étienne Beaulne

L’armée

Le major général Lessard                                                            Patric Saucier

Le major Rogers                                                                            Kevin McCoy

Les hauts fonctionnaires

Lavigueur, maire de Québec                                                      Jacques Leblanc

Maître Choquette, sénateur                                                       Bertrand Alain

Les citoyens

Mercier                                                                                           Jocelyn Paré

Dion                                                                                                 Lucien Ratio

Les médecins

Dr Marois (médecin légiste)                                                      Jonathan Gagnon

Capitaine St-Amand (médecin légiste de l’armée)               Normand Bissonnette

L’église

Père Évain (oblat)                                                                        Israël Gamache

Les femmes

Mme Bergeron                                                                              Érika Gagnon

Mme Demeule                                                                               Éva Daigle

Mme Bussières                                                                              Léa Aubin

Mlle Fortier                                                                                    Laura Amar

Informations complémentaires

Lorraine Côté

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1981, Lorraine Côté est à la fois metteure en scène, auteure et comédienne. On a pu la voir dans plus d’une centaine de spectacles, dont Bienveillance, Qui a peur de Virginia Woolf ?,  W;t, Phèdre au Théâtre de la Bordée. Albertine en cinq temps au Trident et au TNM. Elle a mis en scène des œuvres marquantes, notamment Fin de partie, de Samuel Beckett en 2012, Bonjour, là, bonjour de Michel Tremblay en 2010, Hedda Gabler de Ibsen, en 2009, En attendant Godot de Beckett en 2006 et High Life en 2001, toutes présentées au Théâtre de la Bordée.  Elle a, entre autres, remporté le Masque de la meilleure production région pour la pièce High Life et le Masque de la production Québec pour En attendant Godot. Elle a réalisé plusieurs mises en lecture, dont Lire Québec, en octobre 2017, dans le cadre du Festival Québec en toutes lettres.En 2003, elle a remporté le Masque de l’interprétation féminine pour sa performance dans Marie Tudor. Elle a été récipiendaire du Prix Paul-Hébert pour ses rôles dans Le mariage de Figaro, Les bonnes et Marie Tudor et a remporté le prix des abonnés du Trident à trois reprises.  Membre fondatrice du Théâtre du Sous-marin jaune, compagnie de marionnettes pour adultes, elle a joué dans La Bible, adaptée par le Loup Bleu, ainsi que dans Candide de Voltaire, selon l’adaptation qu’elle en a faite. Elle fait partie, depuis 1987, du Théâtre Niveau Parking, où deux pièces qu’elle a écrites, L’Impératrice du dégoût et Lentement la beauté ont été montées. Elle a aussi écrit, avec la collaboration de Robert Lepage, La Trilogie des Dragons et Les plaques Tectoniques, spectacles qu’elle a joués autour du monde pendant plusieurs années. Elle enseigne au Conservatoire d’art dramatique de Québec depuis 1998, la tragédie grecque, puis l’interprétation depuis 2006.

Le site de Jean Provencher

Remerciements

On a tout un festival pour vous


Abonnez-vous à l'infolettre