Déjà ajouté à Mon Festival.

Mon festival

19e Carrefour international de théâtre : main tendue, pari tenu !

Partagez cette page

Québec, mardi 12 juin 2018 – Le Carrefour international de théâtre clôturait vendredi sa 19e édition : 18 jours de festivités théâtrales qui se sont déployées un peu partout en basse-ville et sur la colline Parlementaire. Le festival a une nouvelle fois tendu la main aux spectateurs pour les inviter à découvrir le théâtre, avec des œuvres émouvantes, intrigantes ou invitant à la réflexion. Les productions en provenance de Nanterre, Gent, Bruxelles, Fribourg, Montréal et Québec ont permis des retrouvailles avec des compagnies et des artistes habitués du festival ou de belles rencontres avec les créateurs jamais venus auparavant.

Parce que la tenue d’un festival réserve toujours son lot de surprises, nous avons dû faire face à l’annulation crève-cœur de 2 des 3 représentations de la production belge Cold Blood suite à la décision du Grand Théâtre de Québec de fermer le lieu. Malgré cela 10 spectacles présentés en salles ont connu un succès manifeste avec un taux d‘occupation global de 79 %. Le spectacle extérieur Où tu vas quand tu dors en marchant…?, dont la présentation est rendue possible grâce à la Ville de Québec, a de nouveau attiré des dizaines de milliers de personnes sur la colline Parlementaire. La représentation donnée en journée, le dimanche 3 juin, a notamment attiré un public familial grâce à l’horaire plus conciliant. Une expérimentation réussie qui montre que l’émerveillement pour le parcours peut aussi être au rendez-vous à la lumière du jour. Le même constat a été fait lors de la parade des taupes, un immense succès populaire qui confirme que le public de Québec aime les formes artistiques qui sortent de l’ordinaire et que l’enchantement se trouve parfois juste au coin de la rue.

Mains qui nous relient les uns aux autres, qui relient notre être au monde

Marie Gignac, directrice artistique du Carrefour international de théâtre, a proposé une programmation vibrante, engagée, ancrée dans les préoccupations de notre temps : économie de partage, histoire des Métis, consommation et production de déchets, rapport à soi et à l’autre, hommage à nos ancêtres, ode à l’inachèvement. Le fort intérêt des spectateurs pour les entretiens suivant les spectacles a montré toute la portée de ces thématiques actuelles et le désir d’interaction entre le public et les artistes. Cette programmation était aussi axée sur la variété des formes présentées : théâtre axé sur le jeu des acteurs, performance, participation des spectateurs, technodramaturgie, cirque, laissant à chaque spectateur la possibilité d’expérimenter toute l’étendue de ce qui compose le théâtre contemporain.

Les Chantiers / constructions artistiques ont encore une fois offert aux artistes un généreux espace de création et d’expérimentation. Tout au long du festival, 80 artistes et artisans en provenance de Québec, de Montréal et d’Ottawa, ont dévoilé un record de 15 œuvres en cours d’élaboration. Le public, toujours au rendez-vous, a prouvé que les Chantiers ont plus que jamais leur place dans le festival. Les artistes de la francophonie canadienne ont aussi pu trouver au Carrefour un espace propice au développement professionnel lors d’une première étape d’ateliers réalisés dans le cadre du projet « Élargir les horizons artistiques » en collaboration avec l’Association des Théâtres francophones du Canada et le festival Zones théâtrales à Ottawa. Nous sommes heureux d’avoir accueilli à nouveau la cinquantaine de membres de l’Association des théâtres francophones du Canada, qui ont tenu leur assemblée générale annuelle en marge du Carrefour. L’ATFC appuie et renforce la vitalité et la circulation du théâtre francophone dans toutes les provinces canadiennes.

Le café-bar du festival, le Zinc, situé à la salle Multi de Méduse, accueillait cette année de nombreuses activités satellites : tables rondes, soirées d’improvisation, remises de prix, telles que les Prix Théâtre récompensant les œuvres qui se sont démarquées tout au long de la saison 2017-2018 dans la ville de Québec, le Prix Annick Lansman valorisant un texte propice à une adaptation en théâtre jeunesse ainsi que les Prix d’excellence de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada.

Les 10 productions présentées en salles dans le cadre du Carrefour 2018 et le spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…? ont requis l’embauche de plus de 500 professionnels des arts de la scène d’ici et d’ailleurs dont une majorité proviennent de la ville de Québec. Artistes, artisans, techniciens, responsables d’accueil et équipes de production se sont joints aux membres de l’équipe permanente du Carrefour pour réaliser cette édition du festival marquée par son éclectisme et son ancrage dans la création contemporaine. Nous ne saurions conclure sans parler des bénévoles du Carrefour, dont on peut s’enorgueillir de la fidélité et du dévouement. Cette année encore, 191 bénévoles ont accompli 2 403 heures de travail à nos côtés, avec le sourire, même quand la température nous jouait des tours !

Merci à tous les festivaliers, les artistes d’ici et d’ailleurs, les partenaires, les collaborateurs, les pigistes, les bénévoles et les médias.

L’équipe du festival vous donne rendez-vous en 2019 pour la 20e édition du Carrefour international de théâtre et les 10 ans d’Où tu vas quand tu dors en marchant…?, deux raisons de fêter en grand !

À lire aussi

Offre échue : infographiste en production imprimée et numérique

Poste temporaire à temps plein : janvier à juin 2019 Au sein de l’équipe des communications, l’infographiste a pour mission de créer ou de décliner des concepts pour des projets d’édition et des campagnes promotionnelles [...]

Lire la suite

Offre d’emploi : réceptionniste

Poste temporaire : janvier à juin 2019 Le titulaire du poste assiste l’adjointe administrative dans son travail d’accueil, de gestion des activités du bureau et de support aux différents départements. Exemples de tâches Assurer [...]

Lire la suite

Abonnez-vous à l'infolettre