NOUVEAU
Où tu vas quand tu dors en marchant...3

Nouveaux artistes / Nouveaux lieux / même bonheur!

Arpentez le parquet, celui de la bourse et de ses négociants et celui qui nous fait danser… Faites la liste de tout ce que vous aimeriez faire avant de quitter ce monde en visitant la grande kermesse de la vie et de la mort… Empruntez les sentiers d’une forêt d’illusions où vous rencontrerez des personnages issus des contes de notre enfance… Grimpez dans la tête d’un insomniaque dont les pensées sont des acrobates, un piano, un agneau… Enfin, arrêtez-vous dans un stationnement où l’on fume le calumet de la paix, version automobile...

 

Plan des lieux

Galerie de photos/vidéos

Ce que la presse en dit…

« […] Avec des mots, des silences, des images surtout, partout d'éblouissante façon, ils disaient la vraie vie crue sous les artifices les faux-fuyants en tous genres... Bref, à sa troisième édition seulement, Où tu vas quand tu dors en marchant s'impose comme un must absolu. »

Michel Bélair, Le Devoir, 31 mai 2011.
 

« Peu importe le temps qu'il fera ce soir ou demain, habillez-vous chaudement car il faut ABSOLUMENT aller voir Où tu vas quand tu dors en marchant, en ayant les yeux, les oreilles et l'esprit grands ouverts. »

Denise Martel, Le Journal de Québec, 27 mai 2011.
 

Où tu vas quand tu dors...? : un pur plaisir

« Une idée folle, géniale que ce parcours, comme un grand jeu dépaysant dans notre propre ville. »

Marie Laliberté, Voir, 29 mai 2009.


Une fête pour les sens

« Il flottait dans l’atmosphère une humeur bon enfant, des fous rires, des éclats de voix, de l’étonnement et, surtout, du ravissement. Il s’agit d’expérience absolument formidable qui nous permet d’envisager la cité d’une façon totalement différente! “Quel party!” comme disait un des participants. Ou plutôt, une nuit magique... »

Éric Moreault, Le Soleil, 29 mai 2010.


« Plus qu’une fabuleuse idée, Où tu vas quand tu dors en marchant s’impose d’année en année comme un rite de passage qui abolit toute frontière entre la rue et la scène, l’intime et le social, soi et l’autre. »

Sylvie Nicolas, Le Devoir, 29 mai 2012.

 

Crédits

Auteurs Anne-Marie Olivier, Fabien Cloutier, Olivier Normand, BGL
Metteurs en scène Samuel Matteau, Anne-Marie Olivier, Marie-Renée Bourget Harvey, Olivier Normand, BGL, Frédéric Dubois
Production Carrefour international de théâtre

Le Parquet Samuel Matteau
Réalisateur

Mourir tous les jours Anne-Marie Olivier
Auteure, comédienne et directrice artistique du Théâtre du Trident

La Forêt Marie-Renée Bourget Harvey
Scénographe

Insomnie Olivier Normand-Laplante
Comédien, danseur et enseignant à l’école de cirque de Québec

Le dernier étage BGL
Trio d’artistes visuels

Coordination artistique Frédéric Dubois
Assistance à la coordination artistique Caroline Martin

Éclairages Laurent Routhier

Direction de production Marie-Josée Houde
Direction technique Pierre Gagné et Lucien Deschênes
Assistance à la production Geneviève Thibault
Production Carrefour international de théâtre

Remerciements

Spectacle présenté grâce à l'appui de la Ville de Québec. MERCI!