Trente ans après la fulgurante apparition de l’œuvre sur les écrans, Alain Farah, écrivain et professeur à l’Université McGill, et Patrice Dubois, directeur artistique du Théâtre PÀP, adaptent ensemble la partition originale. Ils se positionnent sur les grandes questions qui y sont soulevées : rejet de la religion, effritement du sens commun, retour souhaité de la famille et de l’amour, terreur engendrée par l’Autre. En toile de fond, le rapport que l’on entretient avec le sexe : le suintant, le dangereux, l’amoureux ou le pornographique. Quoiqu’il en soit, les quarantenaires d’aujourd’hui, loin de constituer la même élite qu’autrefois, seront appelés à la barre pour témoigner de la déliquescence de leur propre monde. 

Crédits


D’après le scénario de Denys Arcand
Adaptation : Patrice Dubois et Alain Farah
Mise en scène : Patrice Dubois
Avec : Sandrine Bisson, Dany Boudreault, Marilyn Castonguay, Patrice Dubois, Éveline Gélinas, Simon Lacroix, Bruno Marcil, Marie-Hélène Thibault et un autre comédien à confirmer

Assistance à la mise en scène : Catherine La Frenière
Régie : Stéphanie Capistran-Lalonde
Décor : Pierre-Étienne Locas
Costumes : Julie Breton
Éclairages : André Rioux
Conception sonore : Larsen Lupin
Direction de production : Marie-Hélène Dufort
Direction technique : Jérémi Guilbault-Asselin
Codirection générale et direction administrative : Julie Marie Bourgeois
Codirecteur générale et directeur artistique : Patrice Dubois
Responsable du développement des publics et financement privé : Véronique Grondines
Coordination générale et responsable aux communications : Stéphanie Laurin
Concepteur graphique : Lino (assisté de Julie Gauthier)