Créé au printemps 2013 sous l’impulsion de la comédienne Sophie Cadieux, dans une composition dramaturgique et une mise en scène réalisées par Marie Brassard, le spectacle donne corps et voix aux mots de Nelly Arcan. Le
titre, ainsi que la totalité de la partition littéraire, sont extraits textuellement de l’œuvre de cette dernière.

Née en 1973 à Lac-Mégantic, de son vrai nom Isabelle Fortier, Nelly Arcan a publié plusieurs récits, chroniques et quatre romans, tous autofictionnels, dont le premier, Putain, est paru en 2001 dans un immense fracas médiatique. Elle s’est enlevé la vie à l’âge de 36 ans, après avoir en quelque sorte annoncé sa mort dans ses écrits.

L’entreprise n’est cependant pas biographique : elle veut rendre hommage à la puissance et à la beauté tourmentée de l’écriture de l’auteure. Sur scène, sept chants aux titres évocateurs, chacun référant à un des motifs de l’œuvre, jaillissent de sept chambres, portés par sept interprètes magnifiques dont les soliloques se croisent, se joignent, se superposent ou se répondent. La scénographie, la musique, la lumière, la mise en scène, également
somptueuses et pertinentes, contribuent tout aussi fortement à créer cette symphonie théâtrale sublime et bouleversante.

 

Galerie de photos/vidéos

Ce que la presse en dit…

 « La fureur de ce que je pense : troublant et essentiel

La mise en scène sublime de Marie Brassard ressuscite la parole de l'auteure qui nous plonge dans les profondeurs de son âme. Les voix amplifiées par un système de micros charrient les mots de Nelly Arcan, bien accrochés à la musique d'Alexander MacSween, qui renforce notre impression d'être face à son spectre. De leurs cases vitrées, comme autant de cercueils ou de vitrines abritant mannequins ou putains, les filles sont prisonnières; comme Nelly Arcan l'était de son vivant. L'image est forte. Les comédiennes sont toutes meilleures les unes que les autres. »

- Jean Siag, La Presse, 11 avril 2013

La mise en scène sublime de Marie Brassard ressuscite la parole de l’auteure Nelly Arcan qui nous plonge dans les profondeurs de son âme.

L’adaptation de l’œuvre de Nelly Arcan par Sophie Cadieux et Marie Brassard est extrêmement cohérente.

Jean Siag, La Presse, 11 avril 2013

 

Le spectacle imaginé par Sophie Cadieux et mis en scène par Marie Brassard reflète avec une justesse poignante le mal-être qui habitait l’icône de la littérature d’ici Nelly Arcan.

                Marie-Josée Roy, Le Huffington Post Québec, 15 avril 2013

 

On félicite Sophie Cadieux, artiste en résidence à l’Espace Go, d’avoir porté à bout de bras ce spectacle arcanien, La fureur de ce que je pense, comme Marie Brassard pour l’avoir mis en scène.

Odile Tremblay, Le Devoir, 13 avril 2013

 

Impossible de ne pas sortir ébranlé de La fureur de ce que je pense, collage de textes de Nelly Arcan, projet engendré et développé par la comédienne Sophie Cadieux et mis en scène par Marie Brassard.

Lucie Renaud, Revue Jeu, 15 avril 2013

 

La parole de Nelly Arcan révèle de nouveaux atours dans La fureur de ce que je pense, magnifique spectacle à six voix dans lequel les mots de l’écrivaine se confrontent et se chahutent dans un arrière-plan onirique. Initiée par Sophie Cadieux et mise en scène par Marie Brassard, cette pièce orchestre une très délicate fusion de l’écriture d’Arcan avec l’esthétique onirico-technologique à laquelle la metteure en scène nous a habitués.

Philippe Couture, Voir Montréal, 18 avril 2013

 

Spectacle imaginé par Sophie Cadieux et dirigé par Marie Brassard, une œuvre scénique d’une grande force, envoûtante et dérangeante, loin du voyeurisme que le nom de la sulfureuse auteure Nelly Arcan risquait d’exciter, une production dont tous les éléments convergeaient pour faire entendre cette voix singulière, tourmentée et exigeante.

Raymond Bertin, Revue Jeu, numéro 149

 

On reconnaît l’empreinte forte de Marie Brassard dans ce bel objet très ouvragé, vraie poétisation des écrits de Nelly Arcan.

Marie Labrecque, Le Devoir

 

Crédits


Avec Christine Beaulieu, Sophie Cadieux, Larissa Corriveau, Evelyne de la Chenelière, Johanne Haberlin, Julie Le Breton, Anne Thériault
Collaboration à l’adaptation et dramaturgie Daniel Canty
Scénographie et accessoires Antonin Sorel
Assistance aux accessoires Alex Hercule Desjardins
Lumières Mikko Hynninen
Musique Alexander MacSween
Son Frédéric Auger
Costumes Catherine Chagnon
Assistant aux costumes Éric Poirier
Maquillages Jacques-Lee Pelletier
Coiffures Patrick G. Nadeau
Direction de production Anne McDougall
Direction technique décor Jean-François Landry
Direction technique Matéo Thébaudeau
Agent de tournée Menno Plukker Theatre Agent Inc (menno@mennoplukker.com)
Production Infrarouge
Coproduction Théâtre français du Centre national des arts du Canada (Ottawa), Festival TransAmériques (Montréal), PARCO (Tokyo)

Avec le soutien de Conseil des Arts de Montréal, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada

La version originale du spectacle a été créée à Espace Go en 2013.