Québec, le mardi 7 mars 2016 – Pour répondre à la controverse suscitée par la tenue éventuelle du spectacle Djihad à Québec, le Carrefour international de théâtre souhaite apporter quelques précisions.

Le Carrefour international de théâtre est un festival de théâtre présentant chaque printemps à Québec des productions venues de l’international. C’est en raison de cette expertise que la Ville de Québec a demandé au Carrefour un coup de main, afin d’évaluer la faisabilité de l’organisation d’une série de représentations du spectacle Djihad, à l’intention de la clientèle scolaire. Des dates ont été réservées au nom de la Ville en vue d’une diffusion à l’automne 2017. Toutefois, jusqu’à présent, aucun engagement formel n’avait été pris entre cette dernière et la compagnie qui produit le spectacle.

C’est donc à titre consultatif que le Carrefour a été appelé à participer à une rencontre à l’Hôtel de ville. La discussion qui a eu lieu le 21 février ne portait pas sur le fait de renoncer à parler de radicalisation à la suite de l’attentat à la mosquée de Sainte-Foy le 29 janvier dernier, bien au contraire. Toutefois, il est devenu essentiel pour la Ville de prendre le temps de bien évaluer si la présentation d’un spectacle comme Djihad, qui aborde le sujet en mettant en scène uniquement des personnages de la communauté musulmane en situation de radicalisation, était l’outil approprié.

« Il s’agissait donc de prendre le temps d’explorer d’autres avenues pour amener des jeunes à mieux comprendre cet enjeu de société et favoriser un dialogue dans les meilleures conditions possibles », de dire Dominique Violette, directrice générale du Carrefour international de théâtre. En conséquence, le Carrefour, à la demande de la Ville de Québec, a libéré les dates réservées en septembre prochain auprès de la compagnie belge.

La controverse suscitée aujourd’hui démontre bien le caractère sensible du sujet. La Ville de Québec était proactive sur cette question et nous avons pleinement confiance qu’elle choisira les avenues appropriées pour que le dialogue puisse avoir lieu dans un climat ouvert et constructif.

La direction du Carrefour international de théâtre n’émettra pas d’autres commentaires.