Mission et historique

Mission

L’engagement du Carrefour international de théâtre : diffuser le meilleur de la création théâtrale nationale et internationale.

Le Carrefour présente à Québec chaque printemps un festival majeur. Ses choix artistiques s’inscrivent dans la mouvance des courants actuels en création contemporaine et privilégient les démarches artistiques originales.

Des spectacles en provenance de l’étranger composent la moitié de la programmation, s’y ajoute un volet national fort composé de primeurs, de reprises de productions exceptionnelles et d’œuvres d’artistes en émergence. Le festival se veut un carrefour professionnel, un carrefour de découvertes, d’échange et d’expression pour le public, une fête du théâtre et de la création contemporaine.

Il diffuse en saison, seul ou en s’associant avec des partenaires, des œuvres d’exception qui autrement ne seraient pas présentées à Québec ou au Québec.

Historique

Le premier Carrefour international de théâtre a eu lieu en 1992, après que la Quinzaine internationale de théâtre eut cessé ses activités. La ville de Québec abrite donc un festival international de théâtre depuis près de 25 ans. Produisant d’abord une biennale, le Carrefour a mis sur pied un second événement en 1997. Présentés en alternance, Théâtres d’Ailleurs et le Carrefour international de théâtre ont occupé les scènes de la capitale pendant 10 ans, mettant en valeur les œuvres d’artistes de réputation internationale, d’ici et de l’étranger, aux côtés de celles des créateurs en émergence.

Au fil du temps, le Carrefour a poursuivi avec vigueur son engagement. Dans le cadre des 23 événements réalisés entre 1992 et 2016, 352 spectacles différents ont été présentés, la moitié provenant du Québec et du Canada, l’autre de partout ailleurs, totalisant 1086 représentations. À ce jour, 198 compagnies différentes ont été accueillies en provenance de 24 pays : Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Bolivie, Brésil, Canada, Côte d’Ivoire, Croatie, Danemark, Espagne, États-Unis, France, Hongrie, Iran, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Mexique, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suisse. Le Carrefour s’est mérité à quatre reprises le Masque de la meilleure production étrangère décerné par l’Académie québécoise du théâtre.

Depuis 2008, le Carrefour propose un événement rassembleur, extérieur et gratuit favorisant la rencontre entre les multiples formes théâtrales et le public.

L’équipe du Carrefour a toujours mis les spectateurs au cœur de ses activités. Cela s’est manifesté de différentes manières au fil des ans, notamment par la création en 2005 d’un volet d’activités de médiation culturelle connu sous le nom de Carrefour des critiques amateurs : la rencontre de l’art et du citoyen.

Michel Bernatchez, Pierre MacDuff et Bernard Gilbert ont été respectivement les premiers codirecteurs artistiques et directeur général du Carrefour. La direction artistique a été relayée avec succès en 1996 à Marie Gignac et Brigitte Haentjens, alors que la direction générale est assumée depuis l’automne 2000 par Dominique Violette. En 2006, Brigitte Haentjens quittait le festival afin de se consacrer entièrement à sa compagnie Sybillines, théâtre de création. L’aventure artistique du duo Gignac-Haentjens aura duré 10 ans. Des lignes de force traversent cette collaboration. Outre une indéniable constance de la qualité et de la rigueur artistique, on remarque une extraordinaire ouverture, de l’audace et aussi de la résistance. Résistance à la facilité, aux pressions diverses, à l’insuffisance des moyens. À l’automne 2007, Marie Gignac acceptait d’assumer seule la responsabilité de la direction artistique du festival et des projets en cours de développement.

Tout au long de l’année 2007, la direction et le conseil d’administration du Carrefour ont mené un exercice de consultation et de redéfinition qui a conduit à l’adoption d’un plan stratégique de développement. Désormais seul festival international dédié uniquement au théâtre pour adultes au Québec, le Carrefour a été redéfini sur la base de son ancrage sur le théâtre comme une fête de la création contemporaine. Annuel depuis 2009, le festival, toujours présenté au printemps, est dorénavant plus présent dans l’espace public. En parallèle du festival, le Carrefour développe d’autres activités de diffusion mettant à contribution son expertise unique et cultivant son enracinement dans le milieu du théâtre professionnel et dans son environnement. 


En quoi consiste notre défi pour bâtir le festival?  

Chaque fois, avec la même ardeur, se mettre à l’écoute de ces artistes innombrables, de ces œuvres nouvelles ou anciennes, de ces façons complexes ou extrêmement simples et efficaces d’employer le langage et les moyens théâtraux actuels pour dire, provoquer, divertir, émouvoir, surprendre.

Au cœur du festival, la programmation, cet assemblage de coups de cœur, d’œuvres essentielles, d’artistes incontournables, de curiosités formelles et de découvertes inattendues qui se rencontrent, au sein d’un événement, dans une ville et des lieux, à un moment donné.

Offertes au regard du spectateur, amateur ou professionnel, ces programmations sont plus que la somme de parties diverses rassemblées, elles sont le reflet d’une sensibilité individuelle et particulière au théâtre, à la culture, à l’époque et au public.

Consultez le rapport annuel 2014-2015 du Carrefour international de théâtre.